ACCUEIL
LE CARLIN . COM
INFORMATIONS
CHIOT COMPORTEMENT ET SOINS PETITES NOUVELLES LE CARLIN ET L'ART

 LE CHIOT     

 

     L'achat 

     Vous avez pris la décision d'acquérir un petit chiot et votre choix s'est fixé sur le carlin. Je ne peux que vous en féliciter, ce petit molosse est un être extraordinaire. En tenant compte évidemment que ce choix n'est pas le fait d'un coup de tête passager mais bien d'une mûre réflexion. En effet, il est primordial de bien choisir la race de son futur chiot afin de passer environ 12 - 15 ans de bonheur pour vous comme pour lui.

     Pour faire le meilleur choix parmi les éleveurs, je vous conseille vivement d'en rencontrer plusieurs, soit par le biais des expositions soit en allant directement les visiter. Il est important d'acquérir son chiot chez un éleveur avec qui l'on a établi une bonne relation et une certaine confiance.

     Lors de l'achat, sans oublier le fait que le chiot doit avoir atteint l'âge de 8 semaines (âge légal de vente), votre éleveur doit vous remettre les documents suivants :
     - certificat de vente, Voir
     - carte d'identification (tatouage Voir ou puce électronique Voir),
     - carnet de santé, Voir
     - fiche de conseils (alimentation, éducation, soins etc...),
     -
certificat de naissance Voir (pedigree d'inscription provisoire au L.O.F.) ou le pedigree Voir pour des chiens confirmés : l'éleveur n'est pas toujours en possession du certificat de naissance, il doit donc à la place inscrire sur le certificat de vente le n° de dossier SCC en cours de traitement et un engagement écrit de le faire parvenir à l'acheteur dès réception.
     - garantie légale.

     N'oubliez jamais qu'un chiot (quelle que soit sa race) est un petit être sensible et fragile. Pour faciliter la transition entre le nid douillet avec sa maman ses frères et soeurs et une nouvelle demeure ne comportant aucune odeur familière, il est vivement conseillé d'apporter à l'éleveur des tissus (serviettes, vieux habits, draps etc..) qui serviront à constituer son petit coin à lui afin qu'il retrouve l'odeur rassurante qu'il connaît. Si vous habitez loin de l'éleveur et n'avez pas eu la possibilité de venir voir le chiot auparavant, vous pouvez quand même en apporter le jour de l'achat : le temps de remplir les papiers il est toujours possible de mettre les linges en contact avec la mère et la nichée.

 

 

     Le transport

     Si vous venez en voiture, il est préférable de vous faire accompagner afin que le chiot voyage sur les genoux d'une personne, plus ou moins enveloppé dans un tissu imprégné de l'odeur de sa mère. Si le transport doit être long, renseignez-vous auprès de l'éleveur pour connaître les horaires auxquels il faudra prévoir une petite halte pour ses besoins et se désaltérer, en prenant soin bien sûr de le sortir uniquement dans des endroits "propres", n'oubliez pas que même s'il est vacciné l'organisme (défenses immunitaires) de votre chiot reste très fragile (à moins qu'il soit déjà âgé de plus de 3 mois et qu'il ai reçu sa 2ème injection 2 semaines auparavant).

     Une fois arrivé chez vous, si vous lâchez le chiot dans la maison, soyez sûr (surtout s'il est resté dans vos bras durant un long transport) qu'il va faire un pipi, de préférence sur un tapis, puis commencer à mordiller tout ce qui lui tombera sous la dent. Pour éviter de lui faire prendre de mauvaises habitudes, laissez votre chiot se dégourdir et faire ses besoins dehors. Le chiot ne sera lâché dans la maison uniquement sous surveillance afin de le distraire sur un jouet s'il commence à mordiller vos meubles et de l'orienter sur un journal (ou dehors) pour ses besoins. En aucune façon vous ne réprimandez votre chiot, s'il a fait pipi sur votre beau tapis ou s'il a rongé votre beau buffet, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous, il ne fallait pas lui permettre de le faire. L'idéal est de fabriquer un petit parc avec à l'intérieur un coin dodo (tissu imprégné de l'odeur de la mère), une gamelle d'eau, des jouets et le reste tapissé de journaux ; ainsi, à chaque fois que vous ne pouvez pas le surveiller vous le laissez en parc, il ne prendra pas de mauvaises habitudes, il ne lui arrivera aucune mésaventure et de plus il apprend à être seul, par contre avant de le déposer dans son parc assurez vous qu'il se soit suffisamment dépensé, amusé, car s'il est tout fou il ne pourra pas rester calme au parc et vous allez lui apprendre à pleurer ou crier.

 

 

     La propreté

     Il est très rapide et très simple d'obtenir un chiot propre (attention je dis propre, je ne dis pas capable de se retenir 10 heures d'affilées !!). Il suffit d'un peu d'observation et de bon sens.
     Le chiot fera ses besoins peu de temps après ses repas, juste après chacun de ses réveils et durant de longues parties de jeux (car il bougera beaucoup ce qui stimulera sa vessie d'autant plus que de faire le fou ça donne soif !!!). Il est donc facile de prévoir les moments où le chiot aura des envies, cette observation est nécessaire car le chiot n'est pas toujours capable de les anticiper (son esprit est toujours occupé à découvrir, à jouer etc...) et encore moins de contrôler sa vessie.
     Le meilleur moment pour apprendre la propreté au chiot est le réveil du matin (aussi celui durant la nuit), en effet le chiot se réveille et pleure, pourquoi pleure-t-il ? Tout simplement parce qu'il n'ait pas à l'aise, quelque chose le gêne et qu'est-ce qui le gêne ? Et bien non seulement il a faim (le matin) mais aussi il a envie de faire ses besoins. Si, à cet instant précis, vous prenez le chiot dans les bras et le posez à l'endroit où vous désirez qu'il fasse (soit le jardin ou dans un coin toilettes pour les gens en appartement) et si en plus vous renforcez en donnant une croquette (friandise) et en le félicitant, vous aurez déjà fait un grand pas vers la propreté. Ensuite il est simple de répéter cette action à chaque fois que vous détecterez ses envies. De cette manière si vous avez été capable de bien gérer votre chiot, sans jamais lui laisser la possibilité de faire là où il ne faut pas, vous verrez que, petit à petit, il ira de lui-même sur ses journaux ou demandera la porte.
     Certains chiots sont capable de faire des nuits de 6 à 8 heures ce qui est très agréable !! Mais d'autres se réveilleront entre 3 et 5 heure du matin pour se mettre à pleurer, il est important de se lever pour l'emmener à ses toilettes, le chiot ne le fait pas exprès pour vous réveiller ou vous embêter, c'est juste que son organisme fonctionne ainsi et lui ne fait qu'y répondre. Surtout ne pensez pas que le fait de vous levez et de vous en occuper lui fera prendre l'habitude de se réveiller, c'est faux, une fois ses besoins fait et félicité vous le recouchez dans son parc, vous même vous vous remettez au lit et vous verrez que votre chiot se rendormira, par contre vous ne faites que le prendre dans les bras, l'emmener à ses toilettes, le féliciter brièvement et le recoucher, sans parler de manière motivante, modérez son enthousiasme avec un ton neutre, sinon effectivement vous prenez le risque que le chiot assimile son réveil et ses pleurs avec de l'attention à son égard au lieu de l'assimiler à un bien être de son organisme, ce qui lui apprend à demander pour se soulager.
En principe, régulièrement toutes les semaines il gagne 1/2 heure à 1 heure et vers 3 - 4 mois il fait des nuits de 8 à 10 heures.

 

LE CARLIN

EXPOSITIONS

INFORMATIONS

ELEVAGES

LIENS

CONTACT